DESSIN / DRAWING / DIBUJO
CONTACT  


HB Nº 6
HORS PAGE
EXPOSITION du 12 JANVIER AU 18 FÉVRIER 2017
Au Centre CLARK
5455 avenue de Gaspé, local 114
Montréal (QC)

Artistes : LILLI CARRÉ, DENNIS & DEBBIE CLUB, BARRY DOUPÉ, JACQUES DESBIENS, PIERRE HÉBERT, JESS JOHNSON, SOPHIE LATOUCHE, JENNY LIN, AMY LOCKHART, ADRIAN NORVID

Image : Sophie Latouche, Danièle

HB œuvre à présenter les pratiques actuelles du dessin dans une revue imprimée, sorte d’exposition sur papier où se déploient, se côtoient et interagissent les œuvres au détour de chaque page. Assemblés dans le plaisir par un collectif de commissaires, les numéros de HB publiés depuis 2013 proposent une sélection surprenante d’artistes établis comme émergents, québécois, canadiens ou étrangers. Faisant suite à deux parutions thématiques (le no 4 Erotica et le no 5 Structure), ce sixième opus interroge les pratiques du dessin qui débordent du cadre et qui  apparaissent «inexposables» dans le contexte de la publication. Les œuvres sélectionnées posent des problèmes évidents de reproduction, ne pouvant être réduites à une page qui les dépouillerait de leur spatialité, leur temporalité, leur immersivité ou leur interactivité. Elles mettent en lumière les limitations du format et non celles du modèle curatorial d’HB, qui une fois transposé aux espaces d’exposition, maintien sa cohérence, son flair et son mordant. Les commissaires proposent ici un corpus qui ne prétend pas dresser un portrait exhaustif des stratégies employées par les artistes qui dessinent hors page, mais qui cristallise plutôt une vision singulière en concordance avec l’esprit de HB. Dans cette optique, l’exposition se présente comme un numéro en soi, disponible pour une durée définie et dans un espace donné.

Le dessin numérique et la modélisation ont la part belle dans cette exposition collective regroupant 10 artistes, œuvrant pour la plupart en animation. Chez Amy Lockhart, différents micro-récits parallèles se développent dans des animations irrévérencieuses, brutes et saccadées qui rappellent l’esthétique et l’univers sonore des jeux vidéo 8 bits. Dans Jill, œuvre de Lilli Carré, un personnage apparemment dépourvu de libre-arbitre se construit et se déconstruit sous nos yeux, réagissant aux commandes d’une narratrice hors-champ qui relèvent tantôt d’une interaction, tantôt d’un ordre. La déconstruction est aussi à l’œuvre dans Whaty de Barry Doupé où de vagues visages humains se font et se défont, apparaissent et disparaissent en formes colorées qui elles-mêmes se meuvent dès que l’on tente de les saisir du regard. Pour sa part, le duo écossais Dennis and Debbie Club utilise l’animation générée par ordinateur (CGI) pour créer des mondes complexes, détaillés et surréels, visant à sublimer l’expérience traumatique du deuil et à provoquer une immersion sensorielle.

L'immersion est également un enjeu chez Jess Johnson qui investi une partie de la salle d’exposition d’une installation juxtaposant dessin mural et vidéo. En résulte une proposition in situ aux possibilités tentaculaires, à l’instar des dessins de l’artiste qui combinent des superpositions de motifs, de formes et de couleurs dans des compositions kaléidoscopiques futuristes. L’immersion est donc ici physique, alors que Replay, a Memory Game de Jenny Lin, appelle le spectateur à s’investir dans un univers virtuel qu’il explore à partir d’un poste informatique à même la salle d’exposition. Créé à la manière d’un jeu point and click où le joueur navigue à travers différents tableaux, Replay possède une structure narrative fragmentée et modulable, inspirée du flou entourant les souvenirs d’un accident. Adrian Norvid propose pour sa part un autre type de rencontre avec le spectateur. Son dessin obsessif, satirique et grinçant prend une forme tridimensionnelle (ou architecturale), constituant à la fois le décor et le reliquat de sa pratique performative. Scratch, de Pierre Hébert incarne une rare occurrence de la gestuelle du dessin dans cette exposition. Son animation, réalisée par inscription sur la surface sensible de pellicules filmiques, laisse visible le matériau et les différentes modalités de lignes qu’il permet de produire de même que sa qualité cinématographique intrinsèque. L’enchaînement des formes abstraites trouve une belle résonnance dans la pratique caustique de Sophie Latouche, où lignes et formes de couleur s’enchaînent dans une boucle sans fin avec ce soubresaut caractéristique des gifs animés.

Faisant écho à la forme de la publication imprimée, le Tractatus Holographis de Jacques Desbiens constitue un curieux objet holographique dont l’expérience serait impossible hors de paramètres optiques contrôlés. Prenant la forme d’un livre dont l’apparence se modifie selon l’angle de vision du spectateur afin de laisser une page se tourner, le Tractatus semble faire un clin d’œil à l’intention de HB de présenter des expositions sur papier se découvrant feuillet après feuillet. La fascination qu’exerce le dispositif proposé par Desbiens, ne révélant pas facilement son mode de fonctionnement, nous confirme que seul l’espace réel, ce hors page, pouvait nous le donner à voir. 

- Marie-Pier Bocquet



HB strives to present current drawing practices in a printed magazine format; a kind of exhibition on paper where works unfold, come together and interact within its pages. First published in 2013 and meticulously assembled by a team of curators, HB presents an impressive selection of emerging and established artists from Québec, Canada and beyond.

Following its two thematic issues (No. 4 Erotica, and the soon to be released No. 5 Structures), this sixth opus looks at drawing practices that reach beyond the page and which are largely “un-representable” in published form. The selected works demonstrate obvious challenges in terms of print reproduction, where reducing them to a single page robs them of their spatial, temporal, immersive and interactive qualities. These works may reveal the limitations of the printed format, but not those of HB’s curatorial model, which, once transposed to the exhibition space of the gallery, manages to maintain its coherence, flair and biting wit. While the curated works in this exhibition are not entirely representative of the strategies and approaches used by artists who draw off the page, they express a unique vision that reflects the spirit of HB. As such, the exhibition is presented as a kind of magazine issue in and of itself, available for a limited time within a limited space.

Digital drawing and 3D rendering are well represented in the practices of the ten artists featured here, many of whom work in animation, such as Amy Lockhart. In her work, parallel mini-narratives develop through irreverent, crude and jolting animations that recall the sonic universe of 8-bit video games. In Jill, by Lilli Carré, a female figure, apparently deprived of all free will, shape-shifts and collapses before our eyes in response to the comments and commands of an off-camera narrator. The theme of deconstruction is also present in Barry Doupé’s piece titled Whaty. Abstract human faces form and dissolve, appearing and disappearing as coloured shapes that melt away the moment they become recognizable. Scottish duo Dennis and Debbie Club use computer-generated imagery (CGI) to create complex, detailed and surrealistic worlds that seek to sublimate the traumatic experience of grief and to provoke a sensorially immersive experience.

Equally engaging is Jess Johnson’s installation, which juxtaposes wall drawing and video. The result is an in situ work of wide-ranging possibilities, expressed in her signature style of drawing that combines superimposed motifs, shapes and colours in futuristic, kaleidoscopic compositions that offer viewers the opportunity to physically immerse themselves in her work. In contrast, Jenny Lin’s Replay: A Memory Game invites the viewer to enter a virtual universe that can be explored through a computer monitor in the gallery. Based on the ‘point-and-click’ style of gaming where players navigate through various landscapes, Replay contains a fragmented and changeable narrative structure inspired by the hazy recollections of an accident. Elsewhere, Adrian Norvid engages viewers in an entirely different way. His obsessive, satirical and bitingly humorous drawings come together in three-dimensional (or architectural) form, serving as both backdrop and relic of his performance practice.

Pierre Hébert’s Scratch demonstrates a rare example of gestural drawing in this exhibition. Drawing directly on a filmstrip’s surface, his animations reveal the intrinsic cinematographic qualities of his material through a rapidly flickering succession of scratched lines. The sequencing of abstract forms is also found in Sophie Latouche’s caustic animations, where lines and coloured shapes create an endless loop that mimics the jerkiness of animated gifs.

Echoing the form of the printed book, Jacques Desbiens’ Tractatus Holographis is an intriguing holograph that is impossible to experience beyond its precisely controlled optic parameters. This holographic book, whose pages turn with the movement of the viewer, is a nod to HB’s mandate of presenting exhibitions on paper that one experiences page after page. The fascinating and mysterious effects of Desbiens’ hologram serve as confirmation that some works can only be experienced in real space, beyond the page.

- Marie-Pier Bocquet (translation : Jo-Anne Balcaen)
HB
HB se veut une revue, une plateforme, une galerie en papier, enfin, un espace dynamique voué à la présentation du dessin actuel. Elle vise à diffuser le travail d’artistes incontournables qui ont marqué le paysage de l’art et continuent de le façonner ; de jeunes artistes dont les pratiques bouleversent et promettent ; de ceux et celles qui font du dessin en cachette ; d’artistes qui sont peu diffusés par pure malchance ; ainsi que des artistes marginalisés. Suite de séquences visuelles, HB se structure au détour de chaque page. Il s’agit d’un espace d’échanges qui s’appuie sur la force des images et délaisse le verbe à dessein.

HB is a magazine, a gallery on paper, a platform—a dynamic space dedicated to contemporary drawing. We intend to showcase the work of a wide range of artists, from the hard-to-miss who have made their mark on the artistic landscape and continue to shape it, to marginalised artists, young artists whose practices move and promise, artists who draw in hiding, artists who, by sheer misfortune, have as yet enjoyed little exposure. structured so that each page threads together a set of visual sequences, HB is a space for exchange that gives precedence to imagery over text.

HB es una revista, una galería en papel, una plataforma, un espacio dinámico dedicado al dibujo contemporáneo. Nuestra intención es presentar el trabajo de una amplia gama de artistas, tanto a los ineludibles, los que ya han dejado su huella en el paisaje artístico y continúan a darle forma, como a los artistas marginados, jóvenes cuyas prometedoras prácticas nos conmueven, artistas que dibujan en la clandestinidad, artistas que, por pura mala suerte, hasta ahora han disfrutado muy poca exposición. Diseñada para que cada página forme un conjunto de secuencias visuales, HB es un espacio de intercambios ópticos donde las imágenes tienen prioridad sobre el texto.
Nº1
Shuvinai Ashoona
Elmyna Bouchard
Josée Dubeau
Patrice Duhamel
Michelle Furlong
Kim Kielhofner
Martin Lord
François Morelli
Adrian Norvid
Marigold Santos
Matt Shane
Winnie Truong
Balint Zsako
Nº2
Sophie Jodoin
Carl Trahan
Bernard Gamoy
Hugo Gaudet-Dion
Pierre Durette
Mario Doucette
Coco Riot
Mathieu Beauséjour
Fred Laforge
Guillaume Adjutor Provost
Massimo Guerrera
Emilie Roby
Jim Holyoak
Max Wyse
Alisha Piercy
Gwenessa Lam
Nº3
Afshin Matlabi
Lucas Di Pascuale
Jean-Michel Leclerc
Paola Gaviria
Raimond Chaves
Gilda Mantilla
Caroline Boileau
Maria Luque
Claudia Del Río
Julie Ouellet
Osvaldo Ramirez Castillo
Nº4
Patrick Bernatchez
Catherine Bolduc
Shauna Born
Shary Boyle
Michael DeForge
Annie Descôteaux
Virginie Jourdain
Véronique Lévesque-Pelletier
Paul P.
Ed Pien
Annie Pootoogook
Kananginak Pootoogook
Jean-Luc Verna
Nº5
Michel Boulanger
Charles-Étienne Brochu
Philippe Caron Lefebvre
Tiffany Chung
Robbie Cornelissen
Sara Graham
Nicolas Grenier
Nathan Heuer
Mark Lombardi
Qavavau Manumie
Luke Painter
Simone Rochon
Padloo Samayualie
Jorinde Voigt
POUR SE PROCURER HB / PURCHASE HB / PARA OBTENER HB

MONTRÉAL

ARPRIM
372, Sainte-Catherine Ouest, local 426, Montréal

articule
262, Fairmount Ouest, Montréal

Centre CLARK
5455, Avenue De Gaspé, local 114, Montréal

Centre des arts actuels Skol
372, Sainte-Catherine Ouest, espace 314, Montréal

Le Port de tête
262 Est Mont-Royal, Montréal

Librairie Drawn & Quarterly
211 Rue Bernard O, Montréal

Librairie Zone Libre
262 Ste-Catherine est, Montréal

Librairie Olivieri
5219 Chemin de la Côte-des-Neiges, Montréal

Centre Canadien d'Architecture
1920 Rue Baile, Montréal

AU QUÉBEC

AXENÉO7
80 rue Hanson, Gatineau

Oeil de poisson
541 de St Vallier E, Québec

Regart, Centre d'artistes en art actuel
5956 Rue Saint-Laurent, Lévis

Librairie Point de suspension
132, rue Racine Est C.P. 8125 Chicoutimi

Musée régional de Rimouski
35 Rue St Germain Ouest, Rimouski

Musée d'art Contemporain des Laurentides
101 Place du Curé-Labelle, Saint-Jérôme

Musée d'art Contemporain de Baie St-Paul
23 Rue Ambroise Fafard, Baie-Saint-Paul

ONTARIO

Galerie SAW Gallery
67, rue Nicholas, Ottawa

Possible Worlds
708G rue Somerset Ouest, Ottawa

The Power Plant
231 Queens Quay W, Toronto

YYZ
401 Richmond Ouest, espace 104, Toronto

NEW YORK / BROOKLYN

New Museum Store
235 Bowery, New York

Spoonbill & Sugartown, Booksellers
218 Bedford Avenue. Brooklyn

MoMA PS1
22-25 Jackson Ave. at the intersection of 46th Ave. Long Island City, NY 11101

PARIS

Le Monte en l'air
2 Rue de la Mare, 75020 Paris

INITIATIVE / INITIATIVE / INICIATIVA

ARPRIM
372, Sainte-Catherine Ouest, local 426, Montréal
www.arprim.org


articule
262, Fairmount Ouest, Montréal
www.articule.org


AXENÉO7
80 rue Hanson, Gatineau
www.axeneo7.qc.ca


Centre CLARK
5455, Avenue De Gaspé, local 114, Montréal
www.clarkplaza.org


Galerie Joyce Yahouda
372, Sainte-Catherine Ouest, local 516, Montréal
www.joyceyahoudagallery.com


Galerie SAW Gallery
67, rue Nicholas, Ottawa
www.galeriesawgallery.com
SOUTIEN FINANCIER / FINANCIAL SUPPORT / IMPRESO POR
Conseil des arts et des lettres du Québec